INSERM

Travaux de recherche

Retour

Etude ESTELLE

ESTELLE - Etude cas-témoins sur les cancers de l’enfant (leucémies, lymphomes, tumeurs cérébrales, neuroblastomes, néphroblastomes, hépatoblastomes)

Investigateur

Jacqueline Clavel, Jérémie Rudant

Période d’étude

2010-2011

Objectifs

·   Etudier l'influence, sur le risque de cancer chez l'enfant, du déroulement de la grossesse, des caractéristiques de l’enfant à la naissance, de l’environnement de l’enfant in utero ou au cours de l’enfance, lié à la profession ou au mode de vie de ses parents, ou lié au voisinage de ses résidences successives, des antécédents familiaux de cancer, de malformations congénitales, ou de maladies auto-immunes….

·   Identifier des facteurs de prédisposition génétique susceptibles de moduler le rôle de ces facteurs, notamment les polymorphismes des gènes impliqués dans le transport et le métabolisme des xénobiotiques, dans la réparation de l'ADN, dans la réponse immunitaire, ou dans le développement embryonnaire et la différenciation cellulaire…

·   Etudier les interactions entre ces ensembles de polymorphismes et les facteurs environnementaux.

Collaborations

SFCE, Services d’hémato-oncologie et de neurochirurgie pédiatriques,

CRB Epigenetec (INSERM U775), IPSOS, Geocible, Integragen

Caroline Besson (Inserm U802), Judith Landman-Parker (Hôpital Trousseau), Isabelle Janoueix (Inserm U830),

Financement

INCa, Ligue Nationale contre le Cancer, Enfants et Santé, DHOS

Réglementation

CNIL (908283) – avis favorable CPP Ile de France IV, 2008/12NICB (hors RBM)

Méthodes

·   L’étude ESTELLE a été réalisée en 2010-2011 sur l’ensemble du territoire métropolitain, selon un modèle très proche de l’enquête antérieure ESCALE. Elle a inclus :

-        1814 cas cas ayant eu un diagnostic de leucémie (740), lymphome de Hodgkin (206), lymphome non hodgkiniens (174), tumeur cérébrale (339), neuroblastome (201, néphroblastome (134) ou hépatoblastome (22) avant l’âge de 15 ans.

-        1423 témoins de même âge et de même sexe en moyenne que les cas, sélectionnés par quotas en population générale.

·   Les mères biologiques des enfants cas et témoins ont été interrogées par téléphone de façon standardisée, sur les antécédents de l’enfant et de sa famille et sur son environnement.

·   Un prélèvement a été réalisé sous réserve du consentement informé des parents. Il s’agissait de sang (cas) ou de salive (témoins, parents des cas, apparentés en cas d’antécédents familiaux).

Résultats

·   L’analyse de cette enquête débute. Pour certaines localisations, les données seront analysées conjointement à celles de l’enquête précédente ESCALE.

Thèses

Roula Ajrouche, « Facteurs de risque des leucémies de l'enfant » (dir. J. Rudant et J. Clavel), Université Paris-Sud, en cours

 

 

Retour